Banco Seydouba: le chanteur de « Sira » qui valorise les traditions et cultures du Banco

_MG_6408

Seydou FOMBA connu sous le nom de « Banco Seydouba » qui signifie le grand Seydou de Banco est aujourd’hui l’un des musiciens traditionnels le plus connu et respecté de la commune du Banco, situé à 65 Km de la ville de Dioila. De grande taille, il mesure 1,96m pour 125 kg. Banco Seydouba est robuste et doté d’une corpulence de lutteur sénégalais. Au-delà de son physique impressionnant et imposant, Banco Seydouba force le respect par sa gentillesse et sa sympathie. Membre et chef de la troupe « Sira » de la commune du Banco, Seydouba  est à la fois joueur du « Ya » et chanteur de l’équipe. Le sira à l’ origine signifie en français la danse des cultivateurs.

A 64 ans, Seydou Banco tient sur ses jambes comme un jeune de 20 ans. Marié et père de quatre enfants, Seydouba est aussi polygame, une façon pour ce costaud de préserver les traditions  ancestrales  de sa communauté surtout de la grande famille du chef dont il en fait partie. Pour Solo Mariko, habitant du village de Banco, Seydouba a énormément contribuer a préserver les cultures et traditions de la localité, «  il a permis aux jeunes que nous sommes d’aller au-delà de notre communauté pour présenter les richesses de notre culture », témoigne-t-il. Devenu musicien il y a seulement quatre ans, Seydouba nous explique les raisons qui l’ont poussé à intégrer ce cercle fermé, « à Banco nous avons de très riches cultures et traditions et il fallait que quelqu’un prenne le devant pour les protéger avant que tout soit perdu », explique-t-il. Dans la conception et mise en œuvre du sira, l’équipe  a rencontre des difficultés, « la création des instruments de musique pour le sira n’a pas été facile. Grace à l’aide d’un ingénieur et spécialiste des instruments de musique traditionnelle, on a pu regrouper tout », dit-il.

Dans sa pratique, le sira est joué par des hommes avec les instruments comme le Ya et le balafon. Le Ya du Banco est un peu différent  du Boyi du Massigui. Le Sira peut être joué dans toutes les cérémonies où cela s’avère nécessaire comme le mariage, baptême, circoncision, récolte… Dans la troupe de sira, ce sont deux personnes qui chantent ensemble. Les autres membres reprennent en chœur le refrain. Il y a aussi dans le groupe un balafonniste dont les mélodies du balafon sont accompagnées des sons simultanés du « Ya ». Le sira est une troupe composée de diverses personnes comme Banco Seydouba qui n’hésite pas à s’impliquer pour la préservation de la culture et tradition du Banco.

 

Laisser une réponse

WhatsApp chat